AS'PYR

Escalade ariégeoise 2009

Escalade ariégeoise mai 2009 (ANDRE ET JEAN)

huit aspyrateurs (dont deux -trices ) pour ce we we ariégeois : MARITXU, MARIE ANNE, ALAIN, FRED, GUILLAUME (dit "triple sec"), JULIEN (remplacé par NICOLAS sur la fin de séjour pour mauvais résultats aux tests d'admission ) ANDRE et JEAN.



Arrivée "nuitemment" au camping DES CABANNES vendredi soir , et aprés une trop courte nuit , direction le QUIE D'URS pour la première journée .

le QUIE D'URS, c'est AUTHENTIQUE ,traduisez: sauvage, peu frequenté et assez rustique ...bref ça envoie bien pour un début... JULIEN FRED ET MARITXU se lancent dans BEN URS (5 longueurs, 150 mts 6a/Ao , 6a obligatoire ) et le reste de la troupe dans PRINCESSE SOFIA (6 longueurs , 160 mts , 5c+/Ao, 5c obligatoire ) . Dès le premier relai , on sent bien que les locaux ont fait avec les moyens du bord , c'est à dire pas grand chose ; une bonne vieille corniére des familles avec un bon anneau en cable soudé : du "fait main" pendant les longues soirées d'hiver. L'équipement est assez disparate sur cette voie qui traverse tout le quié sauf dans la longueur "clé" où les 4 points cotés 5c+ /Ao sont "béton" ( MARIE ANNE a tiré dessus un bon moment pour les tester : rien n'a bougé !!!) soit dit en passant les ouvreurs doivent être des êtres étranges et difformes aux longs bras et longs doigts car pour attraper les points même en A0 : BONJOUR !!!!
On retrouve nos amis à la sortie commune des 2 voies , eux aussi en ont bien profité. Pour bien finir la journée , ANDRE trouve spirituel de bloquer le rappel ... ,la blague ne faisant rire personne ,tant pis pour lui, il se tape ,seul, 40 mts de remontée sur corde ...il sera cependant dispensé de la séance de musculation du soir pour cet effort méritoire.

Le lendemain tôt (lever 5h30 quand même) , direction ORLU face SUD EST , montée tonique dans le bois , arrivés au pied des voies les premiers (yes) on a l'embarras du choix .
JULIEN et FREDO se jettent dans le LEZARD (12 longueurs,TD inf, 380 mts) , le reste de la troupe dans I CAL ANA (6 longueurs +/- 3 , D sup , 230mts ) qui fait relai commun avec LE LEZARD aprés 6 longueurs .
La dalle de granite , ça surprend un peu au début , c'est d'ailleurs dans ces circonstances que GUILLAUME nous gratifie , à plusieurs reprises , de son cri de guerre : "sec,sec,sec" ...triple sec quoi , il est marrant ce GUILLAUME .
Le beau temps se mettant à flancher sérieusement , nous terminons promptement notre voie sans nous engager sur 3 longueurs de plus (optionnelles) et préparons notre rappel , ce d'autant que Miss METEO, surnommée le "spermatozoïde", a sorti sa capuche.....( une photo de la bèbête existe).
Cela ne présage rien de bon et cette prévision va se concrétiser au delà de nos espérances, dans le 3° rappel , avec un magnifique orage de grêle qui va durer une bonne vingtaine de minutes : AMBIANCE, AMBIANCE. Finalement , le casque, c'est pas toujours trés seyant , mais ça a quelques aspects pratiques non dénués d'intérêt . Certaines souhaitent qu'on appellent les secours mais on n'ose pas les déranger : il fait vraiment trop mauvais pour mettre un secouriste dehors un dimanche. 
La redescente dans le bois est ...assez ludique ,au final, on ne déplore aucun blessé ce qui confine, il faut bien le dire, au miracle.

Lundi, lever 6 heures , il a bien plu pendant la nuit et la décision sur la sortie du jour "flotte" un peu dans les esprits encore embrumés comme le temps (tribute to Y.T)....mais, tel l'impérator de toute bonne république bananiére qui se respecte, JE décide que TOUT LE MONDE (même MARIE ANNE ) ira à CALAMES pour TOUS faire PRELUDE (7 longueurs D+ équipée ) 
Et puisque certaines la raménent un peu trop , on en mettra une en leader pour sa premiére grande voie équipée et l'autre avec FREDO et TRIPLE SEC( la cordée disciplinaire en quelque sorte).... voilà voilà.
Le sacrifié de la journée sur cette cordée expérimentale,avec une fille leader, sera ALAIN .
Ce dernier , fidéle à son habitude, restera de marbre toute la journée (un peu fondant sur la fin quand même sous la chaleur) malgré les poses de relais encore un peu approximatives mais supervisées par l'excellent DEDE.
Au final , et comme l'année derniére , un trés bon séjour avec, déjà, l'envie d'y revenir dès que possible ...on a repéré plein de chose à faire.

Un grand bravo à MARITXU pour sa premiére grande voie équipée en leader et à tous les autres pour la bonne ambiance qu'ils ont mise .

 Jean