AS'PYR

Mac Kinley 2007

 
MAC-KINLEY 6187m du 28 Avril au 22 Mai 2007
20 jours dans la neige en ALASKA avec Fred, Alain, Gilles, Fernand et les 2 Jérôme de Toulouse.



Décollage le 1er mai de Talkeetna, une centaine de miles au nord d’Anchorage, atterrissage sur le glacier puis direction camp1 avec le beau temps, tout va bien, la dimension des montagnes et des glaciers est impressionnante.

Le deuxième jour, on continue toujours dans un décor magnifique et impressionnant, avec le beau temps, néanmoins la pente se redresse et la traction de la luge (en moyenne 40kg) devient un réel effort physique. La température la nuit baisse également environ -15 degrés. 

Le troisième jour destination camp3, la pente ne baisse pas mais les températures oui... Suivi le quatrième jour d’un portage de nourriture entre le camp 3 et 4 puis retour pour la nuit au camp 3.

Malheureusement le jour suivant il neige beaucoup, environ 1m en une seule nuit (on en a tellement rêve dans les Pyrénées cet hiver...), obligés de se lever en pleine nuit pour dégager les tentes de la neige. Et ça continue le jour suivant avec 50 a 70 cm supplémentaires.
Un jour d’attente est encore nécessaire malgré le beau temps, les conditions de neige étant hasardeuses... On s’occupe comme on peut, à quattre dans la tente pour jouer à la belote et on commence à se demander si on pourra récupérer le dépôt, sachant qu on y a laissé notamment les combis en duvet et les lyophilisés...

Heureusement on peut partir le lendemain. Une journée éreintante nous attend, destination le camp 4 avec de la neige fraîche à tracer en partie, mais bien stabilisée. Aprés récupération du dépôt (ouf), nous arrivons au camp 4 tard dans la soirée, le camp est déjà dans l’ombre et il faut monter les tentes par un bon -30 degrés.

Aprés une nuit fraîche (-27° dans la tente ), départ toujours suivant le même schéma pour un dépôt entre camp4 et camp5.
En chemin, on rencontre des français qui reviennent du sommet malheureusement avec pour certains des gelures aux mains. On saura plus tard qu ils étaient également atteints aux pieds. On profite de la journée quand même, l’ascension devient plus intéressante, passage de cordes fixes (pente a 45-50 degrés) puis dépôt sur une magnifique arête facile.

Retour au camp pour une journée de repos bien méritée. Hélas, le sort s’acharne sur nous et nous voici encore pris par le mauvais temps, les parties de belote se succèdent ainsi... Une lueur d’espoir arrive enfin, les prévisions météo virent au beau et mathématiquement il nous reste un jour, pas un de plus pour tenter le sommet.

Le mardi 16 nous voila partis pour le camp 5. Fernand décide de ne pas venir et reste au camp 4. Gilles et Fred pas convaincus par la météo décident de partir pour profiter au maximum de la journée avec retour le soir au camp 4. Nous partons donc à 5, les 2 Jérôme, Alain, Gilles et Fred en direction du camp 5. Gilles et Fred redescendent au Camp 4 pendant que nos 3 téméraires construisent des murs de neige pour protéger leur tente au Camp 5 à 5100m. Malheureusement au petit matin un vent violent venant d’Arctique se lève et leur enlève tout velléité. Fin du suspens... 

Retour donc au camp 4 puis de suite on se prépare pour descendre au camp 3 histoire de passer une nuit un peu plus confortable. Bonne idée car jusqu’alors on croyait la descente du camp 4 au camp de base possible en une journée, or la descente a skis avec les luges se révèle quasi impossible et on arrive péniblement au camp 3. Il nous faudra également une longue journée supplémentaire pour atteindre le camp de base, heureusement sur ce long glacier plat et interminable le temps est couvert et nous évite une fournaise qui aurait été difficile à supporter.

Nous patienterons une journée supplémentaire à attendre que le brouillard se lève pour que deux petits avions de Talkeetna Airline viennent nous récupérer.
Fin de l’aventure...