AS'PYR

Sopeira-Terradets 27au30-09-15

Voies réalisées:
27/09/15: Pic de San Cugat: La Cosa (250m, 6a)
28/09/15: Pared de las Bagasses: Vidal-Farreny (350m, A0/6b)
29/09/15: Amanita: Amanita Moscata (270m, 6a+)

Participants: Julien, Xav', Tifred

Cela devait être une semaine de grandes classiques glace/mixte à Chamonix. Cela sera finalement un court séjour de grimpe en Catalogne... être adaptable, voila la clé !

Nous partons donc ce dimanche matin dans le camtar de Julien en direction de Vielha. Passé cette dernière (non sans s'être arrêtés pour un "bocadillo y un cafe solo", magistralement commandés par un Xavier devenu bilingue), nous continuons la route jusqu'à aller à Pont de Suert puis Sopeira. C'est là que commence notre trip grimpe.



Sur ma proposition, nous partons dans la Cosa au pic de San Cugat. 6 longueurs dalleuses comme il faut pour voir si les chaussons sont au point. Et dès la 1ere longueur, cela n'est pas le cas pour Jules. Il rippe des galoches (proverbe charentais) à tout bout de champ avec ses chaussons neufs bien grands... Bad news !

Xavier emporte magistralement les 3 premières longueurs et après cela, c'est à moi. Le ciel commence à se charger, parfait, j'aime quand j'ai un peu la pression.. Je fais deux longueurs en courant (plus ou moins) puis je laisse la main à Jules pour la dernière. Et c'est là que tout fout le camp... enfin surtout ses pieds. Passé les difficultés, alors que l'orage s'approche à grand pas, il joue les base-jumpistes sans parachute. Et patatra, la chûte arrive avec le dernier point bien loin en bas... Plus de peur que de mal mais quand même un fessier un peu "mâché". On ne s'apesantira pas sur la question sur le moment car l'orage est presque sur nous. Nous filons dans la descente et finalement arrivons au camion sans prendre une goutte de pluie. Malheureusement, pas le temps de sortir les bières que l'orage commence... il était temps !

Nous filerons donc vers le Sud pour le soir et aboutirons aux Terradets pour les deux jours d'après.

Le lendemain, après une nuit parfaitement calme, Jules se réveille bien mascagné... ca ne s'arrange pas. Nous partons quand même pour la Vidal Farreny à la Pared de las Bagasses. Ambiance grande paroi assurée!